démarre dans < span id = "pvs-autoplay-count" >5 secondes
Alain Decaux raconte “L’attentat contre le général De Gaulle” | Archive INA

Alain Decaux raconte “L’attentat contre le général De Gaulle” | Archive INA

2020

Le 22 août 1962, après un conseil des Ministres, le président de Gaulle et sa femme quitte l’Elysée en voiture direction Villacoublay pour rejoindre Colombey-les-deux-Eglises. C’est sur ce parcours qu’il sera victime de l’attentat manqué du Petit Clamart organisé par des membres du CNR, Conseil National de la Résistance, issu de l’OAS, Organisation de l’armée secrète. Le récit détaillé d’Alain Dacaux alterne avec des images d’archives, des reconstitutions de l’action (parcours de la voiture présidentielle, carte des lieux de l’attentat, procès des conjurés au Fort n°9 de Vincennes ). Il reprend les faits historiques qui ont menés ces hommes à prendre la décision d’éliminer de Gaulle depuis le coup d’État du 13 mai 1958 en Algérie et le début de la Cinquième république aux Accords d’Evian en 1961 et au règne de terreur que fait subir l’OAS en Algérie et en France, en passant par le Putsch des Généraux en 1961, la guerre d’Algérie, la déception des militaires français en Algérie, la création de l’OAS … Ce film est entrecoupé de témoignages d’acteurs de cet épisode historique. Jules Roy évoque ses souvenirs, principalement la terreur soulevée par l’OAS à Oran et à Alger. Richard Dupuy, défenseur de Jean-Marie Bastien-Thiry, le lieutenant colonel qui était à la tête du commando, parle de la personnalité de ce dernier. Geneviève Bastien-Thiry parle également de l’influence des événements d’Algérie sur son mari. Armand Belvisi, l’un des conjurés, raconte sa propre mission dans cet attentat. Francis Marroux, maréchal des logis et chauffeur de de Gaulle, et Henri Djouder, commissaire divisionnaire faisant partie de l’escorte de de Gaule, évoquent leurs souvenirs de l’attentat.

Genres / Catégories: XXe siècle et temps présent
Lecture
Mes annonces