démarre dans < span id = "pvs-autoplay-count" >5 secondes
Troie 1250 – 1240 av.J.C.

Troie 1250 – 1240 av.J.C.

Ce documentaire relate l’épopée de la guerre de Troie, mêlant la vision poétique d’Homère à celle de la réalité historique, et nous plonge au coeur de la civilisation mycénienne de la Grèce Antique. Des illustrations et extraits de films, une lecture de morceaux choisis de l’Iliade ainsi que des tournages sur les lieux emblématiques illustrent ce documentaire ponctué également de nombreux interviews. Extraits des films “Hélène de Troie” de Robert WISE et “La guerre de Troie” de Giorgo FERRONI. En introduction, rappel à base d’archives du rôle joué par l’archéologue allemand Heinrich Schliemann au siècle dernier. Michel DEON parle de l’expédition légendaire de la guerre de Troie et de la bataille puis campe le personnage d’Hélène. Il s’interroge sur la disparition du monde mycénien qui, selon lui, se serait “suicidé dans la guerre”. Sur le site antique de Troie, le professeur Ekrem AKURGAL, de l’Université d’Ankara, rappelle l’enjeu stratégique de cette cité, passage pour l’Asie mineure. Il décrit les plans des villes successives implantées sur ce site, raconte l’histoire d’Hector et de Pâris, fils du roi Priam, et montre les murailles de Troie réputées imprenables. Selon lui, il y aurait eu plusieurs guerres de Troie, l’Iliade étant une version poétique de ces combats. Il relate ensuite la légende du cheval de Troie. Le guide Sabahattin SEREK parle des fouilles et des trésors découverts par Heinrich Schliemann. Le navigateur Bertrand de CASTELBAJAC, sur son bateau, parle du peuple grec et de ses liens avec la mer. Puis, sur une carte maritime, il décrit les dangers du parcours jusqu’à Troie, en particulier la force du courant sur le détroit des Dardanelles. Sur le site archéologique de Mycènes, Constantin d’ASSIS dit KOSTAS, fils du chef de chantier de Schliemann, donne son témoignage sur le déroulement des fouilles. Il parle aussi de la légende de Troie et de la tragédie des Atrides dont le meurtre d’Agamemnon. Henri VAN EFFENTERRE, professeur à l’Université Paris I, définit la civilisation mycénienne, période de l’âge de bronze, mélange de civilisation crétoise et de celle d’autres peuples indo-européens. Il rappelle le rayonnement de cette civilisation, ses échanges commerciaux, et l’importance de la situation de Troie. Il précise que les alliés et ennemis de Mycènes nommés par Homère relèvent uniquement du domaine légendaire de l’Iliade. Pierre LEVEQUE, de l’Université de Besançon, rappelle que la civilisation mycénienne prenait modèle sur les despotismes orientaux basés sur une puissante bureaucratie au service du roi. Il décrit ensuite l’armement du soldat mycénien et troyen. Il conclut sur le récit de l’Iliade, récit de la colère d’Achille et des exploits héroïques, écrit par Homère en réponse à la demande d’un public intéressé par l’âge sombre de la Grèce.

Genres / Catégories: Grèce
Lecture
Mes annonces